Conseils immobiliers

Conseils immobiliers

Vente d’un bien immobilier : faire la mise aux normes électriques ou pas ?

Vendre, Rénover

Vente d’un bien immobilier : faire la mise aux normes électriques ou pas ?

VOICI UN SUJET QUI REVIENT RÉGULIÈREMENT ! EN TANT QUE PROFESSIONNELS DE L’IMMOBILIER, NOUS RÉPONDONS SOUVENT AUX QUESTIONS DE NOS CLIENTS À CE SUJET. IL S’AGIT D’UNE PARTIE FONDAMENTALE DE VOTRE BIEN ET DE SA SÉCURITÉ.  ALORS, LA MISE EN CONFORMITÉ ÉLECTRIQUE, QUE FAIRE EN CAS DE VENTE ? EXPLORONS CETTE QUESTION ENSEMBLE.

Pourquoi favoriser une installation électrique aux normes ?

Avant toute chose, il est bon de rappeler que la mise en conformité d’une installation électrique n’est pas qu’une opportunité de faire plaisir à votre électricien. Il s’agit bel et bien d’une question de sécurité pour votre lieu de vie ainsi que ses habitants. Aujourd’hui, une grande partie des incendies domestiques sont la conséquence d’un problème électrique. En effet, selon une enquête de TNS et de l’association Promotec jusqu’à 30% des incendies domestiques trouveraient leur origine dans un problème électrique[1].

Un chiffre qui a de quoi inquiéter… et pourtant ! Certains propriétaires n’apportent pas encore l’attention nécessaire à la qualité de leur installation électrique. En cas de doute, comment savoir si votre installation électrique est aux normes ?

Faites appel à un professionnel pour un diagnostic précis de votre installation électrique

Même si nous aussi on adore les tutoriels YouTube : il reste des matières pour lesquelles il faut s’entourer d’experts. C’est notamment le cas de l’électricité. Non, vraiment, posez votre boîte à outils et appelez un technicien certifié !

Une fois le rendez-vous pris, votre électricien se déplacera chez vous pour effectuer le diagnostic électrique. Au cours de cet examen, le professionnel en électricité se chargera de vérifier les interrupteurs et les sectionneurs mais également les fusibles, les disjoncteurs ou encore les dispositifs différentiels au même titre que la mise en terre. Mais ce n’est pas tout ! L’électricien en profitera également pour vérifier l’isolation des fils ou encore les distances entre les points d’eau et les équipements électriques. Pour cette intervention, vous pouvez compter en moyenne 150 euros (bien entendu, cela peut varier d’un électricien à l’autre). Ce diagnostic peut être demandé pour votre information personnelle et pour vous assurer de la sécurité de votre maison. Cependant, il est plus répandu encore d’en faire la demande en prévision d’une vente immobilière - qu’il s’agisse d’un appartement ou d’une maison. En tant qu’expert immobilier, les équipes de Rêvimmo connaissent très bien ce cas de figure. Mais si le réflexe de demander un diagnostic est bien ancré chez nos clients, ceux-ci sont parfois perdus quant à la suite de la procédure.

À quelle occasion faire un diagnostic électrique ?

La réponse a le mérite d’être claire : lorsque vous souhaitez louer ou vendre un bien, et il s’agit pour le coup d’une obligation. En effet, le futur acquéreur comme le futur locataire doit disposer de cette information et c’est à vos frais qu’elle sera réalisée.

Si vous n’avez toutefois pas de projet de vente ou de location, et que vous souhaitez être rassurés quant à la bonne conformité de votre installation électrique, vous pouvez faire comme bon vous semble. Mais attention, le diagnostic est obligatoire pour toute installation ayant plus de 15 ans.

Votre installation électrique n’est plus aux normes : que faire ?

Cela dépend de vos projets. Vous êtes surpris ? Et pourtant, c’est vrai : la mise aux normes électriques n’est pas toujours une obligation… toutefois, il y a des règles à suivre.

D’abord, voyons vos obligations. En ce qui concerne les nouvelles constructions, vous n’avez pas le choix. Car si votre installation n’est pas aux normes, elle ne pourra tout simplement pas être raccordée au réseau de distribution électrique. Alors, même si la vie simple de Charles Ingalls vous faisait rêver à la télévision… on doute que cela vous amuse beaucoup sur le long terme - ou même après deux heures. Dans le cas où votre installation serait conforme : vous n’avez évident rien à faire et vous disposez d’un certificat de validité de 3 ans.

Les choses changent lorsque votre diagnostic électrique s’avère être négatif. Si vous n’êtes pas obligés de mettre votre installation électrique aux normes, c’est sans surprise que nous vous recommandons de le faire au plus vite. Autrement, cela peut représenter un réel risque au quotidien.

Installation électrique non-conforme : votre responsabilité en cas de vente ou de location

Il s’agit d’une question que nous rencontrons très souvent. Une fois le précieux diagnostic obtenu vous avez l’obligation de le communiquer aux futurs acquéreurs (ou aux futurs locataires). Il n’est pas question d’une précaution personnelle mais bien d’une obligation légale. Si vous cachez sciemment cette information à vos acheteurs, la situation peut rapidement se retourner contre vous. L’important ici ? Montrer patte blanche. C’est alors aux futurs occupants de décider si cette information change leur projet ou non. En tant que propriétaire, vous êtes chargé d’une obligation d’information mais pas d’action.

L’impact d’une installation électrique non-conforme sur la vente de votre bien

Dans notre quotidien d’agent immobilier, voilà une chose que nous mettons en avant. Certes, rien ne vous oblige à faire vous-même les travaux de mise en conformité. Néanmoins, mettez-vous à la place d’un acquéreur. Généralement après l’achat d’une maison (ou même d’un appartement) il y a des ajustements à apporter : des travaux minimes aux modifications plus importantes. Vous préférez certainement vous passer de travaux supplémentaires ? Eux aussi !

La mise en conformité électrique peut effrayer vos acheteurs, chez Rêvimmo nous en avons déjà fait l’expérience. Pourtant, cette réaction répond à une certaine logique : consciemment ou pas, les acquéreurs penseront qu’une installation électrique non-conforme reflète peut-être un manque de sérieux ou d’attention au bien. Quels sont donc les autres points négatifs que recèle ce bien immobilier ? Quels frais devront-ils prévoir en sus ? Ne passez pas à côté de votre vente pour une installation électrique non-conforme.

La mise en conformité électrique : un levier de conviction supplémentaire

En tant qu’agent immobilier, nous connaissons les acheteurs, leurs craintes mais aussi les arguments qui font mouche ! Ne sous-estimez pas l’impact d’une installation électrique remise à neuf. Non seulement, vous démontrez ainsi à vos acheteurs que vous êtes investis dans la santé de votre bien mais en plus c’est l’occasion de faire monter le prix. Comme pour tout : la tranquillité s’achète. Une mise en conformité électrique peut varier en terme de prix mais vous devez compter au minimum 1000 euros.

Toutefois, il s’agit d’un investissement que vous pourrez aisément récupérer puisque c’est une réelle plus-value. Considérez l’impact positif que la nouvelle peut avoir sur vos acquéreurs. Si vous deviez choisir entre un diagnostic négatif qui annonce des travaux supplémentaires à court terme face à une installation toute conforme et la sécurité qu’elle offre, vers quelle option vous dirigeriez-vous naturellement ? À présent, vous devinez l’importance d’une mise en conformité électrique autant pour la vente que pour la location d’un bien immobilier.

Des questions sur la vente d’une maison ou d’un appartement ? Faites confiance aux experts de chez Rêvimmo.

L'immobilier

Prenez connaissance de nos derniers articles